Un protocole d’accord (MoU) entre la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) et le eRcane Research Center (La Réunion), a été signé le jeudi 23 mai 2024, en présence du ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Mahen Kumar Seeruttun, à Réduit. À la même occasion, le ministre a lancé un atelier sur les variétés de canne à sucre.

Dans son discours, le ministre Mahen Kumar Seeruttun a insisté sur le rôle moteur que l’industrie sucrière a joué dans le développement de l’économie mauricienne et a souligné la nécessité d’introduire de nouvelles variétés de canne pour que cela dure. Il a souligné que les recherches menées sur différentes variétés par la MCIA ont apporté une contribution considérable à la durabilité du secteur.

Le ministre s’est dit confiant que des variétés de canne à sucre performantes seront bientôt disponibles grâce aux recherches menées au niveau local, mais aussi grâce à la collaboration régionale avec les chercheurs de La Réunion. À cet égard, Mahen Kumar Seeruttun a soutenu les liens d’amitié de longue date que partagent Maurice et La Réunion.

Par ailleurs, le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire a réitéré l’engagement du gouvernement à revitaliser le secteur sucrier, notamment pour les producteurs de canne à sucre.

Il a insisté sur la série de mesures qui ont été prises pour faire face aux multiples défis, notamment la baisse considérable du prix du sucre sur le marché mondial et le manque de main d’œuvre auquel il a dû faire face au cours des dernières années.

Le gouvernement, a souligné le ministre, est intervenu par des décisions audacieuses pour la survie de cette industrie, avec le tournant majeur étant de ramener la bagasse à un prix équivalent à Rs 3,50 par kWh annoncé en 2021, ainsi qu’avec l’élaboration de la Biomass Framework.

Facebook Comments