L’éruption du volcan Marapi, dans l’Ouest de l’Indonésie, a fait au moins 22 morts, après la découverte de neuf nouveaux corps de randonneurs décédés, ont annoncé mardi soir les secours qui recherchent encore une personne portée disparue. Le volcan le plus actif de l’île de Sumatra est entré en éruption dimanche et a craché dans le ciel une tour de cendres de 3 000 mètres, plus haute que le volcan lui-même.

« Neuf des dix victimes disparues ont été retrouvées mortes cet après-midi et sont actuellement en cours d’évacuation. On recherche toujours une victime », a déclaré à l’AFP Abdul Malik, directeur des secours de la ville de Padang.

Plusieurs centaines de sauveteurs indonésiens étaient mobilisées mardi pour les recherches qui se poursuivent dans des conditions difficiles en raison du mauvais temps et des cendres toujours rejetées par le volcan.

Les corps ont été transportés vers le bas de la montagne dans des sacs mortuaires, ont indiqué les secours. D’autres randonneurs ont été retrouvés vivants et ramenés au cours d’opérations de sauvetage ardues.

Lorsque cela est possible, les sauveteurs montent jusqu’au sommet du volcan et évacuent les victimes à l’aide de civières. Mais des éruptions en cours et la mauvaise visibilité rendent les opérations périlleuses, a expliqué Hendri. L’un des survivants a évoqué la panique ressentie au début de l’éruption. « Je zigzaguais, je suis descendu environ de 30 à 40 mètres jusqu’à un poste de randonnée », a raconté à l’AFP, Ridho, 22 ans, depuis un hôpital voisin.

« L’éruption a fait beaucoup de bruit, j’ai regardé derrière, puis je me suis immédiatement enfui, comme tout le monde. Certains ont sauté et sont tombés. Je me suis abrité derrière les rochers, il n’y avait pas d’arbres là-bas. »

Source : TV5 Monde

Facebook Comments