Plusieurs personnes sont mortes hier, le 21 avril, après que la distribution d’oxygène à un hôpital a été coupée en raison d’un problème avec un réservoir de gaz. Cet incident survient alors que l’Inde est aux prises avec une troisième vague ingérable d’infections à coronavirus.
Au moins 22 patients atteints de Covid-19 sont morts dans l’hôpital de Nashik, dans l’ouest de l’Inde, après que leur oxygène a été coupé en raison d’un problème avec un réservoir de gaz, a déclaré le ministre indien de la santé.
« Je suis bouleversé d’apprendre la nouvelle de l’accident de fuite d’oxygène dans un hôpital de Nashik. J’exprime mes plus sincères condoléances à ceux qui ont perdu leurs proches dans cet accident », a déclaré le Home Minister de l’Inde, Amit Shah.
L’incident survient dans un contexte de multiplication des cas de Covid-19 à l’échelle nationale, qui a entraîné une pénurie généralisée d’approvisionnement en gaz essentiel. Mardi, les hôpitaux de Delhi ont déclaré qu’il leur restait assez d’oxygène pour seulement huit à 24 heures, tandis que certains établissements privés n’en avaient que pour quatre ou cinq heures.

Source: The Economic Times

Facebook Comments