Deux militantes écologistes ont jeté de la soupe sur la vitre blindée protégeant La Joconde, au Louvre, dimanche matin. Elles ont justifié leur action par leur volonté de promouvoir « le droit à une alimentation saine et durable ».

L’action a été revendiquée par « Riposte alimentaire », un collectif qui se présente comme « une campagne de résistance civile française qui vise à impulser un changement radical de la société sur le plan climatique et social ».

Le jet de soupe sur La Joconde est présenté comme « le coup d’envoi d’une campagne de résistance civile, qui porte une demande claire, profitable à toutes et tous : la sécurité sociale de l’alimentation durable ».

Sur une vidéo, on peut voir deux femmes jeter du liquide en direction du tableau, protégé par une vitre. Elles passent ensuite la barrière de sécurité pour poser devant l’œuvre en criant : « Qu’est-ce qui est le plus important ? L’art ou le droit à une alimentation saine et durable ? », avant d’être emmenées par des vigiles.

Des militants de la défense de l’environnement ont multiplié les actions de ce type ces dernières années dans différents musées à travers le monde. En mai 2022, La Joconde avait été la cible d’une tarte à la crème. Depuis 2005, le plus célèbre tableau du monde est présenté derrière une vitre de protection blindée.

Source : Le Monde

Facebook Comments