Dans ce groupe C relevé, il n’y avait pas que la France qui était assurée de disputer les 8es de finale de l’Euro 2024. En effet, premiers du groupe avant les rencontres de 18 h, les Pays-Bas étaient déjà assurés de passer pour le tour suivant. Pour autant, les Bataves avaient besoin de faire mieux que les Bleus afin de conserver leur trône de leader du groupe. Face à eux, l’Autriche pouvait se contenter d’un nul pour s’assurer la qualification. Vainqueurs de leur deuxième match face à la Pologne (3-1), les Autrichiens représentaient un farouche adversaire comme l’illustrait parfaitement leur match inaugural face à la France (0-1). Les Oranje n’ont pas attendu longtemps pour en témoigner.

En difficulté d’entrée de jeu, les Néerlandais ont concédé l’ouverture du score sur un but gaguesque. Trouvé sur la gauche, Alexander Prass a adressé un centre fuyant. Alors qu’Arnautovic était visé par son compatriote, c’est finalement Donyell Malen qui a trompé son propre gardien (1-0, 6e). Un coup du sort précoce pour les hommes de Ronald Koeman qui ont essayé de revenir vite dans la partie. Servi parfaitement par Reijnders dans la profondeur, l’attaquant du Borussia Dortmund manquait d’ailleurs l’égalisation peu avant la demi-heure de jeu (24e). Peu convaincants, même avec l’entrée de Xavi Simons à la 35e minute de jeu, les coéquipiers de Memphis Depay n’ont pas su revenir lors du premier acte usant également de malchance à l’image du poteau de l’ancien Lyonnais (41e).

Le sursaut d’orgueil a finalement eu lieu dès le retour des vestiaires. Joueur le plus remuant côté Pays-Bas depuis le début du tournoi, Cody Gakpo a été l’auteur de l’égalisation. Servi sur la gauche par Simons, l’ailier de Liverpool a ouvert son pied pour conclure d’une frappe enroulée imparable (1-1, 47e). Reprenant provisoirement la première place avec cette égalisation, l’euphorie n’a pas duré pour les joueurs néerlandais. Désormais à nouveau amorphes dans le jeu, les Bataves sont retombés dans leur travers et l’ont payé cash. Auteur d’un superbe centre, Florian Grillitsch a trouvé Romano Schmid dont la tête plongeante, légèrement déviée par De Vrij, a trompé Verbruggen (2-1, 59e). Un coup dur pour les ouailles de Ronald Koeman qui ont dû remettre le bleu de chauffe pour égaliser.

Et alors que le rythme de la rencontre était tombé quelque peu, les Pays-Bas y sont parvenus. Après une déviation astucieuse de Wout Weghorst, Memphis Depay a contrôlé de la poitrine avant de tromper Pentz d’une belle frappe du droit (2-2, 78e). Pensant certainement que le dur était fait, les Néerlandais se sont encore relâchés, et encore, ils l’ont payé au centuple. S’exilant sur le côté gauche de la surface, Marcel Sabitzer a ajusté le portier néerlandais d’une frappe limpide qui ne lui a laissé aucune chance (3-2, 81e). Pensant sécuriser sa victoire avec un but finalement refusé de Baumgartner (83e), l’Autriche s’est finalement contentée d’assurer son succès en résistant aux quelques assauts néerlandais. Avec ce succès, l’Autriche réalise le hold-up parfait et profite du nul de la France dans l’autre rencontre pour terminer à la première place. De son côté, les Pays-Bas ont déçu et terminent troisièmes du groupe. Qualifiés, les Bataves s’exposent néanmoins à un adversaire redoutable dès les 8es.

Source : Foot Mercato

Facebook Comments