L’expulsion de certains membres de l’opposition par le speaker Sooroojdev Phokeer la semaine dernière retient toujours l’attention. Selon le leader des mauves, ces suspensions sont anti-démocratiques. Paul Bérenger s’est, une fois de plus, exprimé sur ce sujet, ce lundi 5 avril. « Si je présente des excuses, cela veut dire que je donne raison au speaker. Ce n’est pas une question d’ego, mais je n’ai pas le droit moral de présenter des excuses. Depuis que la démocratie parlementaire existe, c’est la première fois qu’un speaker refuse d’écouter un ‘point of order’ », précise Paul Bérenger.
Rappelons que le speaker de l’Assemblée nationale avait mis le feu aux poudres lorsqu’il a annoncé que la question de Patrick Assirvaden avait été enlevée du Hansard, notamment « Est-ce qu’on peut savoir du ministre si l’ambassadeur Soodhun est déclaré persona non grata aux Émirats arabes unis ? » Cette question avait été adressée au ministre des Affaires étrangères Alan Ganoo. Par la suite, un communiqué de l’Assemblée nationale avait demandé à la rédaction d’ION News et à d’autres rédactions d’effacer toute vidéo qui fait référence à cette question de Patrick Assirvaden.

Facebook Comments