Deux cadavres déterrés à Mare-d’Albert. La Major Crime Investigation Team (MCIT) envisage l’hypothèse d’un tueur en série. Mais qu’en est-il réellement ? Le Dr Vijay Ramanjooloo, psychologue, brosse le profil des psychopathes.

« Les tueurs en série ont toujours existé. Mais dans ma carrière, je n’ai jamais rencontré de tueur en série à Maurice. Ce sont majoritairement des hommes qui présentent de lourds antécédents psychiatriques », explique le Dr Vijay Ramanjooloo. Et de préciser qu’il y a deux catégories de tueurs en série, celui qui prépare son coup en avance, c’est habituellement un individu très rusé, et l’impulsif, celui qui tue sur le coup de l’émotion. « Les tueurs en série agissent toujours seuls », précise le psychologue.

Les études en psychopathologie démontrent que les psychopathes sont des personnes en manque d’empathie. « Elles sont incapables de ressentir la souffrance de l’autre. Si le psychopathe vous inflige un coup, il n’éprouve pas de remords et est incapable de ressentir votre douleur souvent lié au sadisme. C’est une personne qui éprouve du plaisir dans la souffrance de l’autre. Le sadique éprouve ainsi une envie de faire du mal », souligne Dr Vijay Ramanjooloo. Par ailleurs, les psychopathes sont, généralement, des personnes qui ont subi des violences physiques ou sexuelles dans leur enfance. Et dans une majorité des cas, elles ont grandi au sein de familles brisées. « Les psychopathes ont des fantasmes teintés de violence sadique autours du sexe et de la mort », explique le Dr Ramanjooloo.

Facebook Comments