Des difficultés financières qui commencent à se faire ressentir ? Alors que le procès de Donald Trump dans l’affaire Stormy Daniels a pris fin ce mardi 28 mai, il semblerait que l’ancien président ait besoin de liquidités. Comme le montrent les registres de l’aviation civile américaine, le milliardaire a vendu l’un de ses deux jets privés à un important donateur républicain.

L’ancien président a vendu son Cessna Citation X datant de 1997, l’un des avions civils et privés les plus rapides au monde, qu’il a beaucoup utilisé lors de sa campagne présidentielle en 2016. Ce jet peut accueillir entre 8 et 13 passagers et possède une ou plusieurs couchettes selon les modèles.

L’appareil a été vendu à une holding basée à Dallas, la MM Fleet Holdings LLC, selon la Federal Aviation Administration. Comme le révèle le média américain The Daily Beast ce mercredi 29 mai, « les registres de l’État du Texas associent cette entreprise à Mehrdad Moayedi, un magnat de la construction et du développement irano-américain qui vit près de Dallas ».

Mehrdad Moayedi a notamment fait don de près de 250 000 dollars à la campagne de réélection pour Trump en 2020. Il a aussi, selon The Daily Beast, « donné des centaines de milliers de dollars » à d’autres campagnes de républicaines comme celles de Ted Cruz, sénateur américain, ou encore de Nikki Haley, ex-candidate aux présidentielles américaines de 2024. Contacté par The Daily Beast, Mehrdad Moayedi ne s’est pas encore exprimé sur le sujet.

Plus de 500 millions de dollars d’amendes
Le prix de vente du jet privé n’a pas été dévoilé, mais sa valeur est estimée entre 8,5 et 10 millions de dollars, selon la compagnie EvoJets, spécialisée dans les jets privés et dans les ventes d’avions. Une vente qui servira vraisemblablement à payer les nombreuses amendes dont Trump doit s’acquitter. En début d’année, l’ancien président a été condamné à payer 83,3 millions de dollars dans une affaire de diffamation contre l’écrivain E. Jean Carroll. Mais Trump s’est aussi vu infliger 454 millions de dollars de pénalité pour une affaire de fraude. Une somme dont il s’est partiellement acquitté car l’affaire sera jugée en appel.

Source : Huffingtonpost/France

Facebook Comments