Le National Plant and Protection Office, qui opère sous l’égide du ministère de l’Agro-industrie et de la sécurité alimentaire, a détruit, la semaine dernière à l’aéroport de Plaisance, une cargaison de 31,5 kg de poireaux, 8 kg de laitues, des courgettes et de petites tomates pour non-respect des protocoles sanitaires et de permis d’importation. Cela, en présence de l’importateur.

A leur arrivée à l’aéroport SSR, les officiers du National Plant and Protection Office, ont entamé une inspection de la cargaison en question. Les poireaux contenaient des traces de terres conséquentes. Dans la cargaison il y avait des salades, des courgettes et des petites tomates alors que l’importateur n’avait le permis que pour importer des poireaux. Il a, ainsi, enfreint les conditions de son permis et les conditions sanitaires s’y attachant. De ce fait, la cargaison entière a dû être détruite.

Une source au ministère de l’agro-industrie explique que la destruction de la cargaison dans ce présent cas était nécessaire pour ne pas mettre en péril la sécurité phytosanitaire du pays. Avec la terre présente et des organismes non traités, des maladies peuvent rentrer dans le pays et s’attaquer aux plantes. Le ministre de l’Agro-industrie et de la sécurité alimentaire, Maneesh Gobin, a donné le mot d’ordre de faire appliquer la loi à la lettre dans ces cas de figures car il y a eu beaucoup d’importateurs qui ne respectent pas les conditions de leur permis d’importation.

Un exercice de zéro tolérance au niveau du port et de l’aéroport a lieu lors des contrôles sur les cargaisons de fruits, de légumes et de fleurs qui rentrent au pays. Il en est de même pour le bétail. La plupart des cargaisons sont inspectées à 100 %.

Facebook Comments