L’ambassadeur de France, Frédéric Bontems a officiellement remis au ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international, Maneesh Gobin, les instruments d’approbation de la Convention d’extradition entre la République de Maurice et la République française (Convention d’extradition) et de la Convention d’entraide judiciaire en matière pénale entre la République de Maurice et la République française (Convention d’entraide judiciaire). Les deux documents portent la signature du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné.

La cérémonie de remise a eu lieu le vendredi, 15 mars 2024, au ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international.

Les deux conventions sur l’extradition et sur l’entraide judiciaire en matière pénale ont été signées le 10 novembre 2022 par Alan Ganoo, alors ministre des Affaires étrangères, et par Florence Caussé-Tissier, alors ambassadrice de France à Maurice. Elles ont été ratifiées par Maurice le 19 mai 2023 et devraient entrer en vigueur le 1ᵉʳ mai 2024, conformément à leurs dispositions respectives.

La promulgation de ces deux conventions signifie une étape importante dans les relations bilatérales entre les deux pays, en particulier dans leurs efforts conjoints pour lutter contre la criminalité transfrontalière.

Le nouveau cadre juridique remplace un accord d’extradition datant de 1876. Cet accord entre dans un contexte ou l’affaire Franklin est en cours pour son extradition vers l’Île de la Réunion qui aux dernières nouvelles, le principal concerné, Jean Hubert Célérine, ne conteste plus son extradition et devrait informer la Cour, ce lundi, de sa décision.

Facebook Comments