Cette annonce du ministre de la Santé était inattendue. Le Cabinet a pris la décision de mettre sur pied un Fact Finding Committee. L’ancienne juge Deviyanee Beesoondoyal présidera ce comité pour faire la lumière sur les décès des patients dialysés. Ce comité aura deux autres assesseurs.

Est-ce que, contre toute attente, Kailesh Jagutpal a été pris à contre-pied ? Au Parlement mardi dernier, la PNQ adressée au ministre de la Santé était centrée autour de ces décès. Ce second ‘lockdown’ a été entaché par ces décès de dialysés. Le Dr Jagutpal, quant à lui, a défendu les mesures prises par son ministère et lui concernant le traitement des personnes dialysées ainsi que la maîtrise de la pandémie. Il a, ainsi, rétorqué au leader des bleus que « you are getting it very wrong » au Parlement et il était catégorique. Aucune Independent Inquiry ne serait instituée sur les décès des patients dialysés, avait-il dit. Mais le Cabinet en a décidé autrement.

Quelles en sont les raisons, alors que la gestion de la pandémie par le ministre n’est pas remise en question ? La courbe semble s’être aplatie alors que la campagne de vaccination se poursuit. Les risques sont-ils grandissants en ce qui concerne l’état de santé d’autres patients dialysés ?

Le ministre de la Santé a indiqué qu’il y a au total 1 579 patients dialysés à Maurice. 1 285 sont en traitement dans les hôpitaux du gouvernement et 294 dans des cliniques privées. Il a aussi précisé qu’il y a 15 machines dédiées à la dialyse au New Souillac Hospital. Avec déjà plus de 55 % de dialysés vaccinés, la situation semble être sous contrôle, ce qui est de bon augure pour un déconfinement national la semaine prochaine.

Ce Fact Finding Committee, dont les ‘terms of reference’ qui vont être partie prenante n’ont pas encore été défini. Un délai pour soumettre le rapport de cet exercice reste à ce stade inconnu. Le Medical Negligence Committee, de son côté, traitera le seul cas qui a déjà été rapporté au ministère de la Santé. Cette annonce avait été faite au Parlement par le ministre de la Santé.

Les membres de l’opposition vont vraisemblablement se réjouir de cette annonce. Malgré les attaques du leader des bleus au Dr Jagutpal dont le « Evrythiinng » au Parlement, ce dernier a mis en avant une situation pratiquement maîtrisée de la pandémie. En dépit de son soutien envers le personnel de son ministère, ce Fact Finding Committee vient contrecarrer le ministre qui avait affirmé : « mo ena konfians dan lekip de la sante et mo salue zot kouraz ».

Néanmoins, le taux de mortalité chez les dialysés-Covid positifs à Maurice reste en dessous du niveau mondial, qui en est à 25 %. La séance parlementaire de la semaine prochaine risque d’être, cette fois, compliquée pour le Dr Jagutpal, qui jusqu’ici semblait être en contrôle de la situation, à un moment où le pays n’a d’autre choix que de croire en la capacité de son ministère à gérer cette deuxième vague.

Facebook Comments