Follow Us On

Slider

Une demi-heure avant que le patron des Casernes centrales Mario Nobin ne donne une conférence de presse dans la soirée de ce mercredi 25 mars relativement aux violences exercées par ses subordonnés sur des citoyens en cette période de couvre-feu total en raison du Covid-19,  l’avocat Yahia Nazroo a consigné une déposition au poste de police de Pointe-aux-Canonniers.

Il a invité le Commissaire de police ainsi que la Police Complaints Division de la Commission des droits de l’homme à ouvrir une enquête sur la dernière vidéo circulée sur les réseaux sociaux et les services de messageries en ligne montrant deux hommes menottés en sang dans ce qui semble être un poste de police.

Disant porter plainte en tant que citoyen mauricien, Me Yahia Nazroo a fait part de l’horreur qu’il a ressentie face à ces images. Elles constituent selon lui une violation des droits de la personne. Il qualifie également le comportement des deux agents de police figurant dans ce clip d’inacceptable.

Le Deputy Commission of Police (DCP) Krishna Jhugroo désigné par le gouvernement pour gérer le couvre-feu total a sciemment évité d’aborder la question de brutalité policière mardi et mercredi bien que plusieurs vidéos circulant sur la Toile. Cette situation risquait de dégénérer, certaines personnes appelant à s’opposer à la police.

Mario Nobin a finalement annoncé peu après le JT de la MBC qu’il ne cautionne pas de tels actes et qu’il a invité le Central Criminal Investigation Department (CCID), placé sous la direction du surintendant Vishwamitra Rugbur, à enquêter sur ces dérives. Il a indiqué que 75% du travail d’enquête est fait, les images tournées par ce qui semble être des policiers ayant été versées au dossier.

Il a aussi tenu à souligner que la force policière compte des brebis galeuses qui font fi des règlements alors que la majorité fait du bon travail.

Facebook Comments