À un an de l’élection présidentielle brésilienne, des dizaines de milliers de manifestants ont défilé le samedi 2 octobre à Rio de Janeiro, Sao Paulo et dans des dizaines d’autres villes du pays pour protester contre le président Jair Bolsonaro et appeler à sa destitution en raison de sa mauvaise gestion de la pandémie de Covid-19. Bolsonaro, qui n’est pas vacciné et ne porte généralement pas de masque, a sous-estimé la gravité du virus et encouragé les foules pendant la pandémie.

Rappelons que quelque 597 000 personnes sont mortes de la Covid-19 au Brésil, un pays de 212 millions d’habitants. Les manifestants ont également protesté contre la flambée de l’inflation dans des secteurs tels que la nourriture et l’électricité.

Source : a.msn.com

Facebook Comments