« Ce n’est pas possible. Nous sommes entrés dans le centre de quarantaine hier à 15 h et ce n’est qu’à 21 h que le dîner nous a été servi. Et nous avons des enfants de 1 an et de 3 ans. » Tel est le cri de colère de Swaberoun (nom fictif). Cette mère de famille explique que 25 membres de sa famille sont en quarantaine, après qu’un des leurs a été testé positif après un dépistage en masse dans le village de Highlands.

En outre, elle affirme qu’aucun test PCR n’a encore été fait en quarantaine. Pas de visite de médecin ou d’un préposé du ministère de la Santé pour expliquer les procédures de quarantaine. Swaberoun demande au gouvernement de communiquer sur ce qui se passe avec les membres de sa famille et de s’assurer que l’heure des repas soit respectée, en particulier pour les enfants.

Joint au téléphone, un responsable du ministère de la Santé a déclaré qu’il n’était pas au courant de cette affaire et a assuré que le nécessaire sera fait pour ces personnes en quarantaine.

Facebook Comments