Coup dur pour le secteur touristique avec la crise sanitaire de la Covid-19 et la fermeture des frontières. Les choses ne font qu’empirer pour les tour-opérateurs. A quelques jours de la nouvelle année, ceux travaillant à l’aéroport SSR ont reçu un courrier de l’Airport Terminal Operations Ltd (ATOL) leur indiquant que leurs contrats ne seront pas renouvelés. Ils devront ainsi quitter les comptoirs qu’ils occupent dans le hall d’arrivée de l’aéroport. La raison évoquée est l’incertitude concernant la réouverture des frontières. Quelque 20 opérateurs sont concernés par cette décision.

Le responsable de communication d’ATOL, de son côté, avance que les discussions pour le renouvellement des contrats ont débuté en août 2020 et certains opérateurs n’ont pas accepté les conditions imposées. ATOL précise avoir même accepté d’étendre le délai de paiement des arrérages au 31 décembre 2021. En l’absence d’un accord entre les parties concernées, ATOL n’a eu d’autre choix que de ne pas renouveler certains contrats. D’ailleurs, plusieurs opérateurs avaient déjà résilié leur contrat avant terme et ont exprimé le souhait de quitter les comptoirs de l’aéroport.

Facebook Comments