La Financial Services Commission (FSC) a émis un communiqué, ce mardi 14 décembre, dans lequel on peut lire que « suite aux allégations faites dans les médias selon lesquelles le décès d’un membre de ‘son’ personnel a été attribué à la FSC », elle tient à apporter certaines précisions. Le libellé peut être lu comme suit :
« 1. En avril 2018, une plainte écrite pour harcèlement sexuel a été déposée par une employée de la FSC contre le membre du personnel concerné, et un avertissement verbal avait été émis.

2. En juin 2020, il y a eu une autre plainte écrite pour harcèlement et intimidation faite par une autre employée contre lui et un autre avertissement verbal avait été donné. Il avait présenté une lettre d’excuses à cette employée.

3. En novembre 2021, une troisième plainte écrite a été reçue d’une stagiaire pour harcèlement sexuel sur sa personne ainsi que du chantage.

4. Compte tenu de cela, la FSC, après avoir obtenu un avis juridique, a décidé de suspendre l’employé concerné en attente d’une enquête.

5. Les allégations selon lesquelles le motif de sa suspension était que son poste aurait été attribué à un autre membre du personnel sont infondées, sans fondement et fausses. »

Facebook Comments