Offrir une seconde chance à ces jeunes, qui n’ont pas obtenu leur Primary School Achievement Certificate (PSAC). C’est dans cette optique, que le Mauritius Institute of Training and Development (MITD) a, en collaboration avec la National Social Inclusion Foundation (NSIF) et les ONGs, étendu le « Adult Literacy Programme » aux jeunes issus de familles vulnérables, en 2022.

Ce programme leur offre la possibilité de décrocher, au bout de neuf mois de formation en littératie et numératie, le National Certificate Level 1, délivré par le MITD. Une reconnaissance, qui revêt toute son importance, car elle leur donne, de facto, l’accès à une formation professionnelle menant jusqu’au National Certificate Level 2. Les résultats de la cuvée 2022 sont pour le moins très encourageants.

En effet, sur un total de 81 élèves des 11 ONGs, choisies pour accueillir le Adult Literacy Programme, 51 ont obtenu le précieux sésame. Ce qui représente un taux de réussite de 63 %. L’heure était aux célébrations, le jeudi 12 octobre, à l’Auditorium Octave Wiehe, à Réduit, qui accueillait la cérémonie de remise des certificats.

Une cérémonie marquée par la présence de la vice-Première ministre, ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie, Leela Devi Dookun-Luchoomun, la ministre de l’Intégration sociale, la Sécurité sociale et la Solidarité nationale, Fazila Jeewa-Daureeawoo et d’un parterre d’invités.

« L’éducation fait partie des axes prioritaires d’intervention de la NSIF. Il est important que chaque enfant de la République de Maurice ait la chance d’avoir au moins les compétences de base en littératie et numératie pour les aider dans leur vie au quotidien. C’est aussi la condition sine qua non pour pouvoir construire un avenir plein d’espoir », a fait d’emblée ressortir le président du Conseil d’administration de la NSIF, Menon Munien. D’où l’initiative de la fondation de s’associer au MITD et aux ONGs, qui accompagnent les jeunes en difficulté.

Quant au président du Conseil d’administration du MITD, Harry Krishna Vydelingum, il a félicité ces jeunes qui ont brillamment réussi aux examens du National Certificate Level 1 et a aussi salué le partenariat stratégique entre le MITD, la NSIF et les ONG. « C’est un jour mémorable pour ces jeunes, car il marque une étape importante dans la réalisation de leur projet d’avenir. Ils pourront, grâce à leur certificat, s’inscrire aux formations offertes par le MITD », a-t-il précisé. Les jeunes peuvent aussi choisir de poursuivre leur formation au sein des structures de formation mises en place par les ONGs.

Selon les conditions du partenariat, le MITD doit assurer la formation des tuteurs employés par les ONGs, afin qu’ils puissent à leur tour offrir un accompagnement de qualité à leurs élèves, veiller au bon déroulement des cours dispensés et se charger de l’organisation des examens. Quant à la NSIF, elle est responsable du financement du programme.

« C’est un investissement précieux pour l’avenir, car il renforce la transmission des connaissances et favorise la croissance », a dit le président du Conseil d’administration du MITD.

Le Directeur par intérim de cette institution, Sayadaly Maudarbocus, a, de son côté, fait ressortir que l’éducation et la formation sont considérées comme des outils indispensables dans le combat contre la pauvreté. « Dans ce monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, les compétences de base en littératie et en numératie sont plus que nécessaire pour pouvoir accéder au marché du travail », a-t-il soutenu.

Depuis le lancement de ce programme en 2022, 35 tuteurs, rattachés auprès de 20 ONGs, ont complété le « Training of Trainer Programme » et six autres ont réussi le « Advanced Training of Trainer Programme ».

Et enfin, pour l’année 2023, 114 candidats venant de 11 ONGs se sont enregistrés pour les examens du National Certificate Level 1, qui se tiendront au courant du mois d’octobre.

Facebook Comments