L’Agence régionale de santé de l’océan Indien (ARS OI) l’a confirmé : un cas avéré de Zika a été répertorié a l’île sœur cette semaine. Le patient affecté, en provenance de Martinique où, a débarqué le 5 mars à La Réunion où il devait être en transit. Des symptômes rappelant ceux associés au virus Zika s’étant manifestés, la personne a été admise le jour même au centre hospitalier universitaire de Saint Denis. Les analyses effectuées ont confirmé, le 7 mars, ce cas importé de Zika. Et celui-ci rendu public ce 10 mars.

«Des mesures de prévention ont été mises en œuvre autour du patient afin d’éviter la propagation du virus à La Réunion», indique l’Agence régionale de santé, tel que citée par le site Linfo.re. Celle-ci précise que «La Réunion ne se situe pas dans une situation de circulation du virus Zika sur son territoire». Et que des «interventions de lutte anti-vectorielle ont été réalisées par l’ARS OI autour du lieu de résidence de ce patient».

A Maurice, le ministère de la Santé se veut rassurant. Le protocole mis en place depuis début février fonctionne à plein régime. Des contrôles sont effectués régulièrement sur les passagers en provenance des pays à risque, dont fait partie la Martinique. La Réunion, fait ressortir notre interlocuteur, figure sur la liste de surveillance établi par le ministère vis-à-vis de la dengue. Avec ce cas confirmé de Zika, bien qu’importé, l’île sœur devrait rejoindre la liste des destinations à surveiller. Et le protocole être davantage renforcé en cas de multiplication des cas à La Réunion.

Il n’y a toutefois pas lieu de s’alarmer, insiste-t-on du côté du ministère de la Santé. D’autant que le laboratoire de virologie de Candos est désormais équipé pour détecter le virus Zika. Le diagnostic n’en sera que plus rapide, souligne notre interlocuteur.

Aux Mauriciens de se responsabiliser, toutefois, en ce qui concerne la propagation des moustiques, vecteur du virus. Et de suivre les précautions d’usage : soit, de se protéger contre les piqures, mais aussi d’éliminer toute eau stagnante à leur domicile et dans les cours.

Une hotline est active au 8924 de 9h à 16h pour des informations sur le virus Zika.

Photo : James L. Occi/ AFPMB/ Flickr via Futura-sciences.com