Follow Us On

Slider

Plus de peur que de mal. Comme indiqué un peu plus tôt, le colis suspect découvert à bord du vol AF 463 n’est pas un engin explosif. Mais serait sans doute un « canular » de très mauvais goût. Toutefois, par « mesure de précaution, les autorités mauriciennes ont rehaussé le niveau de vigilance et de contrôle à l’aéroport de Maurice », souligne Airports of Mauritius dans un communiqué émis cet après-midi.

Selon nos recoupements, l’engin a été assemblé à bord et n’a pas été installé sur le Boeing 777 avant le décollage, contrairement à ce que certains ont pu croire.

Xavier Duval, Deputy Prime minister et ministre du Tourisme, présidera une réunion ce lundi 21 décembre avec toutes les parties concernées. A l’agenda : « passer en revue la situation » mais aussi « prendre acte des mesures prises suite à ce incident ». Air France délègue un représentant à Maurice à cet effet. Il débarquera demain.

Les passagers du vol d’Air France évacués d’urgence à Mombasa ont pu regagner Paris. Un avion a été affrété depuis La Réunion pour les ramener à l’aéroport Charles de Gaulle.

Photo : EPA via BBC.com

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News
Cafouillage autour du «suspicious object» retrouvé sur le vol AF 463 pour Paris

C’était une fausse alerte. La confirmation est venue de Frederic Gagey, le président directeur général d’Air France. Cité par Associated...

Close