Plus de peur que de mal. Comme indiqué un peu plus tôt, le colis suspect découvert à bord du vol AF 463 n’est pas un engin explosif. Mais serait sans doute un « canular » de très mauvais goût. Toutefois, par « mesure de précaution, les autorités mauriciennes ont rehaussé le niveau de vigilance et de contrôle à l’aéroport de Maurice », souligne Airports of Mauritius dans un communiqué émis cet après-midi.

Selon nos recoupements, l’engin a été assemblé à bord et n’a pas été installé sur le Boeing 777 avant le décollage, contrairement à ce que certains ont pu croire.

Xavier Duval, Deputy Prime minister et ministre du Tourisme, présidera une réunion ce lundi 21 décembre avec toutes les parties concernées. A l’agenda : « passer en revue la situation » mais aussi « prendre acte des mesures prises suite à ce incident ». Air France délègue un représentant à Maurice à cet effet. Il débarquera demain.

Les passagers du vol d’Air France évacués d’urgence à Mombasa ont pu regagner Paris. Un avion a été affrété depuis La Réunion pour les ramener à l’aéroport Charles de Gaulle.

Photo : EPA via BBC.com