Alors que les centres de vote fermeront leurs portes dans moins d’une demi-heure, les esprits s’échauffent dans la capitale. La tension dans la circonscription Port-Louis Sud/Central et Maritime/Est (nos 2 et 3) n’a cessé de monter depuis le milieu de l’après-midi, dans les environs de certains centres de vote. Comme à l’école du gouvernement Idrice Goomany, où des incidents violents sont à déplorer entre partisans du FSM et de l’Alliance PTr-MMM.

Le commissaire électoral Irfan Abdool Rahman s’est même rendu sur le terrain dans les deux circonscriptions pour tenter de calmer les esprits. Raouf Gulbul de l’Alliance Lepep, Cehl Meeah du FSM et Shakeel Mohamed de l’Alliance PTr-MMM sont aussi sur les lieux. La police a renforcé son effectif, avec notamment le concours des éléments de la Special Supporting Unit.