Akamai Technologies a rendu public son dernier rapport concernant la vitesse d’accès à Internet à travers le monde pour le troisième trimestre 2013. Un premier constat s’impose d’emblée : l’Asie mène la danse et l’Europe suit le rythme.

L’indétrônable Corée du Sud ! Ce trimestre encore, ce pays d’Asie de l’Est conserve sa première place avec une vitesse moyenne de connexion de 22,1 Mbps. Le Japon se hisse en deuxième position, alors que la Hollande – qui fait figure d’exception dans ce classement dominé par l’Asie-Pacifique – complète le podium. Hong-Kong émerge à la quatrième place.

Selon ce même rapport trimestriel qui compare les nouvelles données à celles de 2012, la majorité des pays d’Asie Pacifique ont boosté leurs vitesses de connexion d’au moins 12 % au cours de l’année 2013.

L’Indonésie est le mauvais élève asiatique. La vitesse de connexion y a accusé la régression la plus marquante, soit une baisse de 30 %.

Bien que l’Europe affiche un dynamisme en deçà de l’Asie, notamment dû à la vitesse de connexion de certains pays qui ont connu un léger repli,  le Vieux continent  maintient la cadence. Au cours du dernier trimestre de 2013, le haut débit a été déployé sur plusieurs territoires.

Autre bonne nouvelle, la moyenne mondiale continue de croître au fil des mois. La progression quant au troisième trimestre de 2013 représente 10 %, atteignant la moyenne de 3,6 Megabits par seconde. Rappelons que les Etats-Unis arrivent à la huitième place au classement établi par Akamai.

Quant au trafic malveillant sur les réseaux, la Chine s’empare du fauteuil peu convoité de leader. La place a longtemps été occupée par l’Indonésie qui, cette fois, chute en deuxième position.

Photos (via asia-trip.info et http://fr.upphotos.net/) : Séoul, Corée du Sud. Ce pays conserve sa première place au classement.

Source : Mashable