La commission d’enquête chargée de faire la lumière sur éventuelles pratiques irrégulières au Mauritius Turf Club a rendu un rapport intérimaire au Premier ministre. Selon Navin Ramgoolam, les experts britanniques constituant la commission ont trouvé des preuves irréfutables «d’activités criminelles» au MTC. C’est ce qu’à affirmé Navin Ramgoolam  lors d’un congrès à Plaine-Verte, ce mercredi soir. Le leader des travaillistes affirme que l’argent de la « mafia du turf » servirait à financer des partis politiques.

Paul Bérenger, qui a également pris la parole lors de ce rassemblement dans la circonscription Port-Louis Maritime/Est (no 3), a affirmé être sensible à la détresse des familles des personnes condamnées dans le cadre de l’incendie de l’Amicale. Le leader du MMM s’est ainsi dit en faveur d’un recours devant la Human Rights Commission sur la question, voire d’une action devant le Privy Council afin que l’affaire soit réexaminée.