Donner les moyens aux jeunes de lutter contre la corruption, tel est le but du Youth against Corruption. La plateforme, qui existe depuis 2015, rassemble des jeunes de différents horizons. Elèves en dernière année du secondaire, étudiants du tertiaire et jeunes professionnels se réunissent pour organiser différentes activités afin de mieux faire passer leurs messages.

La plateforme a été lancée officiellement aujourd’hui et bénéficie du soutien de l’Independent Commission against Corruption (ICAC). Selon Yashraj Bhudoye, président de la plateforme, il faudra s’attebdre à davantage d’activités et de campagnes.

Dans son discours, Navin Beekarry, directeur général de l’ICAC, lance un appel aux jeunes afin qu’ils sortent de leur zone de confort. Il salue l’initiative de la YAC qui, selon lui, éduquera les jeunes sur la corruption et ses conséquences.