Follow Us On

Slider

Mandaté par Dawood Rawat pour agir comme son porte-parole, Yousuf Mohamed a circulé aujourd’hui à la presse un document réfutant les allégations d’irrégularités au sein du groupe. L’avocat dissèque ainsi les 12 accusations formulées [lire l’intégralité du document ici et ici] contre son client et propose une « réponse avec des faits ». Notamment sur l’achat du campement de Navin Ramgoolam à Roches-Noires.

Par ailleurs, Yousuf Mohamed se félicite de la « claque » que la justice a donné aujourd’hui à ceux faisant de « l’excès de zèle » afin de faire arrêter Dawood Rawat à l’étranger et l’extrader vers Maurice. La magistrate Hamuth a, en effet, refusé d’accordé à la police la permission de requérir un mandat d’arrêt international à l’encontre du fondateur du groupe British American à Maurice [lire la décision de justice ici]. La magistrate a également rayé les 5 charges provisoires sur lesquelles la police s’est basée pour réclamer un mandat d’arrêt international.

Yousuf Mohamed estime que Dawood Rawat ainsi que les clients du groupe BAI sont victimes de « terrorisme ». Notamment quand plusieurs membres du gouvernement affirment qu’un Ponzi Scheme y a été entretenu depuis des années. Dans ce climat, prévient le juriste, des « corbeaux et rapaces » attendent pour « faire de l’argent » en rachetant les actifs du groupe BAI à moindre prix.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] Roshi Bhadain annonce le départ de douze personnes au FSC, FRC et NCCG

Lundi, le ministre de la Bonne gouvernance avait promis des sanctions chez les régulateurs des services financiers et des firmes comptables....

Close