«Nous ne devons ni banaliser ce qu’il a dit, ni prendre ses propos pour argent comptant.» Pour Xavier Duval, les déclarations de Peroomal Veeren devant la commission d’enquête sur les drogues, il y a deux jours, ont «pris de court» Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs.

Ces derniers, suggère le leader de l’opposition, doivent maintenant rappeler le trafiquant de drogue, qui purge une peine de 34 ans de prison. Notamment pour corroborer ses allégations, faites entre autres contre Pravind Jugnauth, Mahen Gowressoo et Hervé Duval Jr.

Les travaux de la commission d’enquête, note le chef des bleus, sont «un blâme» pour la police mais aussi le service des prisons, où sévissent toutes sortes de trafic.

Revenant sur le «cas Soodhun», Xavier Duval est d’avis que cela «montre que la police est incapable de prendre des actions indépendantes». Le vice-Premier ministre a d’ailleurs récidivé cette semaine lors d’un dîner à Phoenix, dit le leader du PMSD. Qui s’appuie sur un article publié sur Channel News.

Une déposition sera faite à la police «pour la forme», annonce Duval, qui compte initier des poursuites privée contre le ministre du Logement et des Terres.

Le leader de l’opposition a aussi commenté le tourisme, notant une baisse dans la croissance mais aussi deux cas récents qui devraient agir comme une «sonnette d’alarme» pour les hôteliers et le gouvernement quant à l’aspect sécuritaire.