S’il reconnaît le «courage» des grévistes de la faim, le leader de l’opposition les appelle toutefois à stopper leur action. Cela afin de ne pas mettre leur santé en péril.

Xavier Duval s’y engage : la question du remboursement aux souscripteurs du plan Super Cash Back Gold et des investisseurs de Bramer Asset Management sera abordée au Parlement. D’autant que, insiste le leader de l’opposition, qu’il y a eu «mauvaise administration» de ce dossier et «abus de pouvoir».

Des cas ont été référés «exprès» à la Financial Intelligence Unit afin de retarder les paiements, allègue Duval. Qui estime aussi qu’il y a eu «discrimination» envers les clients étrangers que l’Etat n’a pas voulu rembourser.

Le leader du PMSD était au jardin de la Compagnie, ce matin, au troisième jour de la grève de la faim initiée par une dizaine de clients de SCBG et BAM. Hier, trois d’entre eux, des femmes, ont dû être prises en charge par les services de santé.

Ce matin, le médecin de Rafick Fokeerbux l’a mis en garde contre des complications possibles, le propriétaire des Galeries Fokeerbux étant diabétique. Ce dernier maintient cependant qu’il ne s’alimentera pas tant que les remboursements n’auront pas été effectués.

L’homme d’affaires affirme qu’il a des «dizaines de millions de roupies» en jeu, soit des économies de toute une vie de dur labeur.

Des dizaines d’employés des Galeries Fokeerbux – Maurice en compte trois à Rivière-du-Rempart et Goodlands – sont aujourd’hui venus manifester leur soutien à leur patron, à sa demande. Et ils seront de retour tant que durera la grève, assure Rafick Fokeerbux.