Follow Us On

Slider

Mieux connaître les problèmes psychologiques liés à l’endométriose. La psychologue Manon Luigi a animé un débat, organisé à l’initiative du Wellkin Hospital et l’ONG «Living with Endometriosis», ce mardi 20 août afin que les Mauriciennes puissent mieux cerner cette maladie qui touche une femme sur dix.

Les signes les plus communs de l’endométriose sont les irrégularités menstruelles. Elle est aussi considérée comme une condition invalidante qui peut affecter les relations sociales, la sexualité et la santé mentale. Une prise en charge psychologique peut aider les femmes à mieux appréhender cette maladie.

Facebook Comments