Selon les statistiques officielles indiennes, une femme est violée toutes les 22 minutes en Inde. Des chiffres alarmants et qui ne semblent pas vouloir diminuer malgré le durcissement des lois après le viol en réunion d’une étudiante dans un bus, fin 2012 à New Delhi, et son décès des suites des blessures subies.

L’un des derniers cas les plus choquants : deux adolescentes se sont fait agresser sexuellement par un groupe d’hommes, avant d’êtres pendues, en Uttar Pradesh. La semaine dernière, ce sont des policiers qui ont été pointés du doigt, non pas pour leur inaction – comme c’est souvent le cas – dans ce genre d’affaires, mais parce qu’accusés d’avoir violé une femme dans un poste de police.

C’est dans ce contexte qu’il faut situer « l’expérience sociale » menée par YesNoMaybe. Une fourgonnette fermée, dans une rue déserte, d’où l’on entend des hurlements de femme et, de temps en temps, la voix d’un homme plutôt agressif. Comment les passants réagiront-ils ? C’est ce que montre la vidéo qui suit.

Sources : Le Huff Post, Le Monde – Photo (Dibyangshu Sarkar/AFP via Libération) : Des femmes manifestaient à Calcutta, en début d’année, contre le viol.