Follow Us On

Slider

Les organisations non-gouvernementales militant pour les droits des enfants préconisent une meilleure coordination entre les diverses institutions pour résoudre le problème de violences qui les affectent. C’est ce qui ressort d’un atelier de travail organisé par l’Ombudperson for Children au Gold Crest Hotel le mercredi 24 juillet et jeudi 25 juillet.

TIPA, Pils, SOS Villages d’Enfants Maurice et l’association Kinouete indiquent que l’atelier de travail leur a permis de mieux comprendre le rôle de chaque institutions présente à Maurice. Surtout étant donné que des représentants du bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP), des avocats, des employés du ministère de l’enfant, et des membres de la force policière étaient présents.

Rita Venkatasawmy, l’Ombudsperson for Children, indique qu’un rapport sera rédigé sur les conclusions de cet atelier de travail. Elle ajoute également qu’il est nécessaire d’accentuer l’inclusion des soft skills dans le système d’éducation, comme préconisé par le l’Unesco.

Facebook Comments