Alors que le Dr Rajah Madhewoo poursuit ses démarches pour loger un appel devant le Privy Council sur le jugement rendu sur la carte biométrique, Lalit lance un appel au gouvernement pour que le délai de validité de l’ancienne carte soit étendu. Celui-ci arrive, en effet, à échéance le 31 janvier. Le parti de gauche réclame aussi la destruction de la base de données de photos d’identité et des minutiae, conformément à l’engagement pris par le gouvernement Lepep. Enfin, il demande que le cadre légal jugé « répressif » autour de la carte d’identité soit amendé.

Photo : Lindsey Collen, porte-parole de Lalit.