Aux associations socioculturelles qui ont l’habitude d’inviter des hommes politiques, Veer Ekta lance un «appel du cœur» pour qu’aucun d’entre eux ne puisse prononcer de discours lors des célébrations de Maha Shivratri, cette année.

L’organisation de la fête cette année, déplore Rosha Jerhul, le président de Veer Ekta laisse à désirer. La faute estime-t-il au président de la task force de la Maha Shivratri, le Premier ministre. Jerhul invite ce dernier à démissionner car, selon lui, Jugnauth n’arrive pas à s’acquitter de ses tâches et n’a pas su régler les problèmes identifiés lors des réunions de la task force en 2018.