Follow Us On

Slider

L’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM) considère que la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) ne respecte aucunement sa mission de service public. Il invite le gouvernement à rectifier le tir dans le cadre de ses propositions pour le Budget 2019-2020.

Son secrétaire-général, Jayen Chellum, rappelle que les consommateurs mauriciens sont forcés de payer une redevance, mais déplore que la station de radiotélévision nationale soit davantage une «Mauritius Brainwashing Corporation» au vu sa couverture hautement partisane de l’information à la gloire des gouvernants du jour.

L’association de défense des droits des consommateurs réclame également des mesures pour contrer le changement climatique, tels l’adoption d’une Climate Change Bill. Elle espère aussi une loi pour protéger les Mauriciens victimes d’arnaques à travers des sites de vente en ligne et que les produits alimentaires soient exemptés de la Taxe à valeur ajoutée (TVA).

Elle souhaite enfin que les lois environnementales soient respectées, notamment quand l’on prend en compte les nuisances causées par le projet du Metro Express.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Actualités, En continu, Main sliders, Slider_Actu
[Vidéo] Canaux et trottoirs en pierres taillées détruits au profit du béton à Port-Louis

Les autorités mauriciennes souhaitent développer le tourisme culturel, mais détruisent le patrimoine à tour de bras. Les caniveaux en pierres...

Close