Cette plateforme en ligne est une vitrine pour les associations œuvrant auprès de femmes et d’enfants, de personnes handicapées et dans le domaine de l’éducation. A travers le site CSRMeetUp.org, les entreprises peuvent voir les projets qui ont besoin de financement et contacter directement les ONG concernées.

C’est ainsi que sur les 57 projets mis en ligne, explique Danielle Wong, la présidente du National CSR Committee, une dizaine a pu obtenir des fonds.

Maureva soutient l’Association Solidarité mamans, Mahébourg Espoir, Angels Special School and Welfare Association et Friends of the Poor.

Celero finance l’Association des amis de Don Bosco, et Lancaster Chartered Accountants : Mille soleils Association for the Disabled Persons et l’Organisation sainte éducation de Roche-Bois.

L’Association of Mauritian Manufacturers donne son appui à la Magic Fingers Association et le groupe Edendale, à Autisme Maurice et à la Mauritius Mental Health Association (MMHA).

L’Employees Welfare Fund a, pour sa part, fait don de Rs 100 000 destinées aux associations s’occupant de personnes handicapées. Le National CSR Committee envisage de rediriger ces fonds vers la MMHA au vu de leurs difficultés financières.

La Manager de cette ONG souhaite d’ailleurs que l’Etat prenne en charge les salaires du personnel,  qui s’élèvent à environ Rs 350 000 par mois. Naddy Coowar précise que le staff ne touche pas de rémunérations faramineuses mais entre Rs 5 000 et Rs 6 000.

Les 125 bénéficiaires de la MMHA nécessitent l’intervention d’un psychologue 5 fois par semaine, précise la Manager. Tandis que les services d’un orthophoniste et d’un ergothérapeute sont requis quasiment tous les jours. Des frais pour lesquels les deux grants des ministères de la Santé et de l’Education ne suffisent pas.