11 appels échangés entre Navin Mohesh et un numéro de portable à la prison, celui de Jimmy Marthe, connu comme Jimmy Colosso. Ces appels ont valu au chef inspecteur de police d’être convoqué, ce jeudi 7 décembre, par la commission d’enquête sur les drogues.

Navin Mohesh soutient qu’il a une explication à ce sujet. «En 2016, j’avais un informateur en prison», a-t-il déclaré à Paul Lam Shang Leen et à ses assesseurs. Cette personne l’a contacté, poursuit-il, car il avait entendu des conversations quant à l’importation d’héroïne. Des informations qui, selon l’informateur, auraient pu intéresser Mohesh, qui était à l’Anti Drug and Smuggling Unit jusqu’en 2014. «J’ai répondu oui ‘in good faith’ et j’ai informé mon superviseur», a-t-il détaillé.

Le témoin a également remis une copie de l’enregistrement à la commission, s’engageant à produire par la suite une copie certifiée.

Paul Lam Shang Leen s’est intéressé aux comptes bancaires du chef inspecteur, en particulier les emprunts contractés. L’ancien juge souligne un «odd transfer» d’environ un million de roupies fait le 23 février 2011 vers un autre compte. Ce transfert, Navin Mohesh ne s’en souvient pas mais vérifiera.

Sam Lauthan a aussi exprimé ses inquiétudes quant au nombre d’emprunts qui s’élèvent à environ Rs 3,3 millions. Navin Mohesh confirme cette «réalité», affirmant que c’est pour «roul mo lakwizinn».

Le Prison Officer Jocelyn Duval était, lui aussi, convoqué devant la commission. Il y a eu cinq conversations avec un numéro de portable d’une détenue, soit celui de Jessica Gentille, une proche de Polocco. Jocelyn Duval ne s’en souvient pas.

Lam Shang Leen l’interroge alors sur l’achat de sa voiture. Il l’a payé cash, affirme le témoin, grâce à sa femme qui a un service traiteur. Et les Rs 280 000 versés sur son compte en 2011 ? C’est encore le service traiteur, affirme Duval. Cela fait sourciller le président de la commission, qui souligne qu’entre 2012 et 2016, il n’y a pas eu de tels versements.

L’examen de ses comptes bancaires, notamment le fait qu’il est à sec en milieu de mois, indique que le Prison Officer est une cible idéale pour les détenus, poursuit Lam Shang Leen. Mécontent de cette remarque, Jocelyn explique que sa femme travaille et l’argent qu’elle gagne est suffisant pour leur ménage. Lam Shang Leen a exigé tous les documents y relatifs.

Sam Lauthan a exprimé ses craintes en fin de séance quant aux échanges téléphoniques avec Jessica Gentil. Jocelyn Duval est, de par son métier, en contact avec Peroomal Veeren, a fait ressortir l’assesseur. «S’ils pouvaient être en contact, ce serait par l’intermédiaire d’un gardien de prison…»

A sa sortie de l’audition, Jocelyn Duval a fait comprendre qu’il n’avait rien à se reprocher.