Comment rendre nos routes plus sûres. Identifier pourquoi, dans certaines régions du Nord et du Sud, les accidents sont plus nombreux. Comment mieux éduquer les usagers de la route. Revoir les conditions d’attribution des permis de conduire pour motocyclistes et automobilistes… Ce sont là quelques-unes des pistes abordées, aujourd’hui et demain, durant l’atelier organisé par le ministère des Infrastructures publiques. Cette session consultative réunit les différents stakeholders autour de la National Road Safety Strategy 2015-2025.

Il y a urgence, a noté sir Anerood Jugnauth dans son allocution. Le Premier ministre a notamment relevé les critiques de la Banque mondiale vis-à-vis de la gestion de Maurice en matière de sécurité routière. « Un mort sur nos routes, c’est un de trop », note SAJ. D’autant que 739 personnes sont mortes sur nos routes entre 2010 et 2014. Le gouvernement a, certes, pris certaines mesures à l’instar la mise sur pied d’une Commission nationale sur la sécurité routière, présidée par le Premier ministre en personne, ou encore celle de la Traffic Enforcement Squad. Il faudra toutefois, dit SAJ, de faire preuve de fermeté sur ce dossier.

A l’issue du lancement, Nando Bodha a annoncé que le projet de Fitness Centres est « presque prêt ». Une réunion avec son collègue des Finances était d’ailleurs à l’agenda du jour afin de discuter des modalités de sa mise en œuvre. Les centres devraient fonctionner sur le principe d’un Public-Private Partnership, la National Transport Authority agissant comme régulateur, explique le ministre des Finances.