Après l’interpellation de 45 travailleurs au noir le jeudi 17 janvier, le Passport and Immigration Office (PIO) doit vérifier si ces Bangladais et Indiens ne sont pas victimes de trafic humain. «Après les interrogatoires, s’il y a des cas de trafic humain, l’affaire sera portée à l’attention du Central Criminal Investigation Department», affirme l’assistant surintendant de police Narendrakumar Boodhram, responsable du PIO.

Il révèle que la majorité des travailleurs étrangers dont le visa a expiré et qui ont été arrêtés l’an dernier sont du Bangladesh. Le tableau ci-dessous détaille leur nombre.

Nationalité Nombre   
Bangladeshi 227
Indien 59
Népalais 1
Comorien 5
Malgache 26
Français 4
Ougandais 1
Nigérien 9
Congolais 22
Kenyan 6
Tanzanien 1
Sri-lankais 8
Sud-africain 2
Ghanéen 6
Zimbabwéen 1
Total 378