Le vote de l’ensemble des travailleurs de la Corporation nationale de transport a pris fin aujourd’hui. A l’issue du scrutin aux dépôts de Bonne-Terre et de Rémy Ollier, ce lundi et mardi, c’est donc un total de 4 004 travailleurs qui se sont prononcés quant au déclenchement d’une action syndicale.

A ce jour, 3 962 voix, soit « 99 % », souligne Ashok Subron, de la Union of Bus Industry Workers (UBIW), se sont dit en faveur de cette mesure. Les employés du secteur du transport réclament l’application des recommandations du National Remuneration Board (NRB), notamment sur la question des salaires.

« Les travailleurs du transport et la UBIW, nous sommes prêts pour la bataille comme pour le dialogue », assure le syndicaliste. La balle, ajoute-t-il, est « dans le camp de Navin Ramgoolam et de Paul Bérenger » pour trouver une « solution raisonnable ». Subron a également lancé un appel à Shakeel Mohamed, souhaitant pour que le ministre du Travail « revienne à de meilleurs sentiments » par rapport à ce que préconise le NRB.

Alors que l’exercice de vote devait prendre fin aujourd’hui, il se poursuivra toute la semaine prochaine, indique Ashok Subron. Auprès des quelque 1 500 employés des bus individuels.