Follow Us On

Slider

Un lanceur d’alerte est le témoin d’un crime qui divulgue des informations dont il a accès, résume Mark Worth, directeur exécutif de l’European Center for Whistleblower Rights (ECWR). C’était ce lundi 26 août à l’issue d’un atelier de travail sur le rôle des lanceurs d’alertes à l’hôtel Voilà Bagatelle. Ils sont les héros de la démocratie, de la justice et de la transparence, souligne-t-il en mettant en exergue la nécessité d’une loi pour les protéger.
Mark Worth est d’avis la publication des factures quant aux consommations du ministre Etienne Sinatambou dans la presse démontre l’importance d’un tel texte de loi. Cependant, il ne faudrait pas rédiger cette loi à la hâte, indique-t-il. «Cela pourrait servir de piège, sinon les travailleurs penseront être protégés alors qu’ils ne le sont pas», fait-il ressortir. 
A Maurice, les lanceurs d’alertes ont souvent du mal à retrouver du travail, indique Lovania Pertab, chairperson de Transparency Mauritius. D’où le souhait pour qu’une telle législation soit adoptée à Maurice. 

Facebook Comments