Follow Us On

Slider

«20° Sud» était censé remplacer «L’îlot Gabriel» pour le transport de drogue au cas où celui-ci tomberait en panne ou serait en «servicing» après une traversée de l’océan Indien. Cette vedette, équipée de deux moteurs Mercury de 300 chevaux acquise à prix d’or par Joseph Mike Didier Brasse, a été saisie ce mardi 7 mai par l’Independent Commission Against Corruption dans le cadre de l’enquête ouverte contre lui pour blanchiment.
Les enquêteurs ont établi que le skipper mauricien, arrêté en novembre 2016 aux côtés de Royce Almonzo Capdor et de mécanicien Osman Kamil Mohamed, dit Azal par les douanes françaises à La Réunion avec un stock de 42,2 kilos d’héroïne quasiment pure et 6,2 kilos de gandia valant Rs 600 millions, ne pouvait se permettre un tel bijou avec son salaire. Et que c’est l’argent sale qui lui a permis un tel achat.
Un mois après l’arrestation du trio au port de Sainte-Rose alors qu’il revenait récupérer la drogue sur le «Sweet Love Mama» après que «L’Îlot Gabriel» revenant de Madagascar ait été victime d’une avarie au large de La Réunion, l’ICAC procédé à l’ouverture de cette enquête. Elle avait alors découvert que Mike Brasse avait acheté le «20° Sud» pour la coquette somme de Rs 2,4 millions de roupies auprès d’un établissement hôtelier.
Parvin Appadoo, directeur du casino «Monte Games», avait alors été interpellé, ayant permis à Mike Brasse de s’offrir le bateau en réunissant six personnes pouvant lui remettre des «bank cheques» pour la transaction. Le skipper souhaitait régler la transaction cash, mais l’hôtel a refusé en raison de la loi anti-blanchiment. C’est là que Parvin Appadoo est entré en scène.
Neuf, le bateau vaut au moins Rs 30 millions, et son achat a été négocié en présence d’Osman Kamil Mohamed et du Rodriguais Jean-Noël André, un éleveur de porcs installé dans le village d’Albion. Celui-ci a été cité au cours du procès du trio devant le Tribunal de Grande instance de Saint-Denis, lequel les a condamnés à condamné à 8, 4 et 3 ans de prison en févier 2018.
Jean-Noël André avait été arrêté dans son île natale et inculpé pour blanchiment par l’ICAC à l’issue de son interrogatoire et la Commission anticorruption s’est intéressée aux vedettes achetées au prix fort par d’autres réseaux de trafiquants se ravitaillant à Madagascar. Le casino pour lequel travaillait Parvin Appadoo a fait aussi attiré l’attention de la Commission d’enquête sur la drogue. Elle l’a soupçonné de blanchir l’argent d’un cambiste marron Anil Kumar Mohabeer qui est en lien avec des trafiquants de drogue de la place.
Tout comme Parvin Appadoo, la Commission Lam Shang Leen a aussi auditionné Anil Kumar Mohabeer. Celui-ci lequel a avoué avoir été en communication avec des caïds emprisonnés tels que Peroomal Veeren et Curly Chowreemootho, dit Ti Nana, qui opérait jusqu’à récemment un trafic de drogue similaire à celui de Mike Brasse.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Actualités, Main sliders, Slider_Actu
[Vidéo] GRA : Le ton monte entre Jugnauth et Bhagwan autour de Dev Beekharry

Les échanges ont été tendus entre le Premier ministre et Rajesh Bhagwan au Parlement, ce matin. Comme c’est souvent le...

Close