Le problème des marchands ambulants sera réglé d’ici fin janvier dans la capitale. C’est ce qu’assure aujourd’hui Oomar Kholeegan, lord-maire de Port-Louis. La municipalité procède, depuis 10h30 ce matin, au tirage au sort pour reloger 963 marchands ambulants aux places Decaen, à la gare Victoria, et à l’Immigration.

Si le relogement est accueilli favorablement par nombre de colporteurs, ils seront nombreux à ne pas obtenir d’étals. Car de l’aveu du lord-maire, 2 238 personnes ont répondu au Expression of interest en ce sens émis en début de mois. Ce qui est loin du nombre d’étals disponibles. Mais aussi des 1 085 marchands ambulants sur la liste que la municipalité prend en compte pour le tirage au sort d’aujourd’hui, explique Oomar Kholeegan.

La centaine de colporteurs qui n’auront pas d’étals à la fin de l’exercice d’aujourd’hui seront considérés pour des places au parking situé derrière le bâtiment de la Life Insurance Corporation of India, à la rue John Kennedy, poursuit le lord-maire.

Il nous revient que la Street Vendors Association conteste par voie légale le projet de relogement. Parmi les raisons avancées : les risques d’inondation y sont élevés, le manque de sécurité et des manquements aux normes sanitaires.