Les attitudes publiques de Paul Bérenger et de Pravind Jugnauth sur la question de l’attribution des tickets au sein du Remake 2000 divergent. Le premier évoque ouvertement les problèmes à régler et précise que le MMM a déjà envisagé d’aller seul aux prochaines élections générales et peut toujours le faire. Tandis que Pravind Jugnauth joue la conciliation en affirmant que les négociations n’ont pas à être conclues tout de suite. Tout en assurant qu’elles ont lieu « dans une ambiance de compréhension mutuelle ».