La partie affaissée de la route Terre-Rouge/Verdun devra reposer sur des pilotis pour être stable. Et éviter les affaissements qui se sont succédé sur cette route. Leur nombre devrait être précisé d’ici demain. C’est qui ressort de la présentation du professeur Jean Pierre Magnan, expert géotechnique français chargé de ce dossier.

Le Pr Magnan préconise les pilotis car les travaux de reconstruction avaient déjà démarré. Leur nombre exact devrait être déterminé d’ici demain.

Le design des pilotis dépendra notamment des propriétés du sol ainsi que de l’évaluation de l’instabilité de la zone dans les pires scénarios d’infiltration d’eau.

Le sol mauricien est «spécial» car «récent», explique le Pr Magnan. Le scientifique estime qu’il est grand temps qu’il y ait des spécialistes des sols mauriciens au courant de leurs particularités, qui diffèrent de ceux étudiés généralement à l‘étranger.

Le ministre des Infrastructures publiques Nando Bodha compte soumettre au Premier ministre la requête de doter le pays d’un laboratoire de tests géotechniques de niveau international qui profitera aussi bien à la région.