Follow Us On

Slider

Que les responsables et autorités concernés quittent « leur confort pour voir dans quelles conditions nous vivons ». C’est ce que réclament des habitantes de Bain-des Dames qui tenaient une manifestation devant l’Hôtel du gouvernement, ce 8 mars. Leurs griefs : les travaux initiés depuis environ un an dans cette localité pour le projet de tank farm à la centrale St Louis abîment la structure de leurs maisons.

Le Regrupma travayer sosyal a constaté des dégâts chez 23 familles de la région, indiquele Dr Rajah Madhewoo, également présent à la manifestation.

Selon Shamila Petit, habitante du village, les fouilles pour ce projet auraient entraîné des fissures dans les maisons. La dalle s’effondre dans certaines maisons et des enfants ont même été blessés, explique-t-elle.

Les habitants souffrent aussi à cause de la pollution sonore. Les travaux se font à des heures indues, explique Shamila Petit, dès les petites heures du matin jusqu’à tard dans la nuit.

Les habitants, par le biais du Regrupma travayer sosyal, a entamé des discussions avec le Central Electricity Board. Cependant, leur porte-parole Rajah Madhewoo estime que le CEB fait preuve de lenteur.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] Collendavelloo défend Gurib-Fakim ainsi que les femmes «proches du MSM et du ML»

Hier, Ivan Collendavelloo se posait en « spectateur attentif » de l’affaire Álvaro Sobrinho. Aujourd’hui, le Deputy Prime minister (DPM) indique qu’il...

Close