Il est de retour au pas et à la musique. Le père Laurent Rivet livre son quatrième album, «Lor to larout», mis en boîte avec la fidèle équipe de musiciens et chanteurs de Zezi United.

Rentré à Maurice depuis un an, le prêtre y livre les fruits de trois ans de voyage et d’études bibliques. Il était, en effet, à Rome puis à Jérusalem de 2014 à 2017. Ses compositions – aux sonorités rock, reggae, sega, pop, swing et même maloya –  reflètent le chemin vers et avec la foi.

Des douze titres, ‘Sel solision’ se démarque par son ton plus engagé, plus politique. Car inspiré par les inondations meurtrières de 2013. «L’action sociale, politique, et même religieuse, ne peuvent pas changer grand-chose s’il n’est pétri d’un amour vrai pour le démuni. Le pouvoir sous toutes ses formes risque de corrompre celui qui le possède s’il ne le met pas réellement au service de ceux qui en ont moins», fait remarquer Laurent Rivet dans un texte de présentation de son album.

Des concerts spirituels sont prévus en fin d’année. Après le passage de Laurent Rivet sur scène, le 30 septembre, aux côtés des pères Jean-Claude Veder et Jocelyn Grégoire. Le trio sera en concert à Gros-Cailloux.

Pratique : «Lor to larout»  sera lancé le 15 août, à l’occasion de l’Assomption. Il est en vente dans les paroisses et en ligne sur les plateformes habituelles (iTunes, Deezer, etc.).