Follow Us On

Slider

Eddy Balancy a estimé qu’il n’y a pas lieu qu’il se retire du full bench de cinq juges de la Cour suprême qui entend le procès que Rezistans ek Alternativ (ReA) intente à l’Etat. Sortant de la salle d’audience, ce mardi 17 septembre, Ashok Subron s’est félicité que la «sérénité» revienne. Insistant que l’action de ReA vise à permettre aux habitants du pays de «vivre leur mauricianisme».

L’affaire se poursuivra devant la Cour suprême, ce 24 septembre. ReA demande que l’obligation de déclarer son appartenance ethnique, pour tout candidat aux législatives, soit déclarée anticonstitutionnelle par la Cour suprême et que le gouvernement amende la loi suprême du pays en conséquence.

L’Etat puis le Commissaire électoral avaient demandé que le Chef juge se retire du full bench en raison de ses prises de position assez favorables à la cause de ReA dans le cadre d’entretiens à la presse et dans ses jugements passés notamment.

Les quatre autres juges qui se pencheront sur ce dossier sont David Chan Kan Cheong, Asraf Cauhnye, Nirmala Devat et Gaitree Jugessur-Manna.

Facebook Comments