Elles ont entre 15 et 16 ans, des rêves plein la tête et l’envie de bien faire. Ces jeunes filles s’envolent, au soir de ce dimanche 6 mai, pour la Russie. Destination : Moscou, où elles disputeront dans quelques jours le Street Child World Cup.

Cette compétition se tient du 10 au 18 mai, en amont de la Coupe du monde de football, le mois prochain. Plus de 200 enfants de 24 pays se côtoieront pour taquiner le ballon rond mais aussi participer à un volet culturel et des conférences, notamment sur les droits des enfants.

Accompagnées par l’ONG Safire, Christabelle Prosper, Elie Rambhoro, Noëmie Ovide et leurs amies se sont activées, ces dernières semaines, pour parfaire leur entraînement, mais aussi finaliser leurs présentations attendues dans le cadre des échanges culturels. Des numéros de danse ainsi qu’une courte pièce de théâtre sont ainsi au programme. Les filles embarqueront aussi dans leurs valises des dessins réalisés pour l’occasion.

Elles ont aussi rencontré l’Ombudsperson for Children, hier, pour discuter des droits des enfants.

Rencontre avec des jeunes filles timides mais qui en veulent. Et qui comptent tout faire pour rentrer avec une coupe. Comme l’équipe de Safire l’année dernière.