Pour son bilan de mi-mandat, Showkutally Soodhun n’est pas peu fier des progrès accomplis en termes de logements sociaux mais aussi de projets de développement en chantier. Ne manquant pas d’égratigner au passage Navin Ramgoolam pour son inaction.

Sur ce dernier chapitre, le ministre du Logement et des Terres a notamment listé les projets dans l’Ouest. Comme à Palmar ou encore à Les Salines Rivière-Noire, où les investissements sont estimés à Rs 30 milliards avec six projets hôteliers ou touristiques.

Mais ce sont surtout les projets dans le Sud qui retiennent l’attention. Il était temps, estime Soodhun, que cette région bénéficie également du développement. Ainsi, 2 projets hôteliers 5-étoiles à Bel-Ombre valent des investissements à hauteur de Rs 2,6 milliards.

Le projet hôtelier de St Félix est estimé à Rs 12 milliards et comprend 50 villas, 152 suites et 160 appartements. Tandis que celui de La Cambuse comprend Rs 2,7 milliards d’investissement.

Ces projets favoriseront la création d’emplois, a souligné le ministre : 1 600 de manière directe et 2 900 indirectement à St Félix, 850 à Bel-Ombre, 300 à La Cambuse.

Le ministre du Logement et des Terres s’est aussi attardé, ce lundi 16 octobre, sur les développements à Balaclava et Riche-Terre. Et égrené les chiffres pour ce qui est des logements sociaux construits, du nombre de squatters réalisés ou encore des travaux de réfection à travers l’île.

Ainsi, 1 063 maisons ont été construites par la National Housing Development Co. Ltd, au coût total de Rs 1,1 milliards investies, de janvier 2015 à septembre 2017. Tandis que des investissements globaux de Rs 16,2 milliards, incluant les Rs 3,4 milliards financées par l’Inde sont prévus pour la construction, en cours ou à venir, de 10 143 maisons.

A fin 2018, 1 5200 logements nécessitant Rs 2,3 milliards d’investissement, devraient être prêts. Tandis que la construction de 2 173 unités est prévue pour la période 2018-2019.