Tolérance zéro. Les autorités réaffirment leur détermination à faire régner l’ordre sur les plages publiques. Aucun transat ni parasol ne sont autorisés durant le week-end et les jours fériés. Des règlements que certains opérateurs ont encore du mal à respecter.

Lors d’une réunion, hier, Showkutally Soodhun a rappelé que cette interdiction « ne date pas d’hier ». Et indiqué que grâce à cette mesure, le public pourra mieux profiter de cet espace.

Le vice-Premier ministre prévient : les autorités séviront contre tout contrevenant. En jeu : leur permis d’opération, qui risque de sauter.

Pour ce qui est des marchands  de plage, seuls ceux en règle pourront poursuivre leurs activités. Soit ceux ayant leur permis ainsi que le badge délivré par la Beach Authority.

La sécurité en mer était aussi à l’agenda de cette réunion qui a rassemblé les représentants de la National Coast Guard, des ministères du Tourisme et de l’Environnement, de la Tourism Authority, de la Beach Authority, de la police et du Board of Investment.

Les plaisanciers sont sommés de respecter la distance de 100 mètres du lagon, cela afin de ne pas mettre le public en danger.