Haut fonctionnaire, elle était de nouveau aux Casernes centrales ce lundi. Doreen Fong Weng-Poorun a été invité par le Central Criminal Investigation Department à poursuivre son interrogatoire, entamé vendredi, sur l’affaire Dufry. Les enquêteurs se penchent sur l’allocation des contrats à la Mauritius Duty Free Paradise pour la fourniture de produits hors taxes.

Début mars, le ministre de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain indiquait que ce dossier avait été envoyé à la Financial Intelligence Unit, à l’Attorney General’s Office et à l’Independent Commission against Corruption. C’était lors de cette même conférence de presse qu’il a annoncé que Nandanee Soornack a perçu des commissions sur les ventes hors taxes à travers un agency sales agreement entre Frydu, dont elle est actionnaire selon Bhadain, et la multinationale Dufry.

Trois ministres se sont entretenus avec de hauts cadres de Dufry pour « aider », avait révélé sir Anerood Jugnauth au Parlement, le lendemain.

Photo : Doreen Fong Weng-Poorun en compagnie de son avocat Mouammar Oozeer.