Nad Sivaramen, directeur des publications de La Sentinelle, a été placé en état d’arrestation, puis libéré sur parole. Il fait face à une charge provisoire de complot. Les journalistes Axcel Chenney et Yasin Denmamode, également interrogés par le Central Criminal Investigation Department, ont aussi été autorisés à rentrer chez eux ce soir.

Ils se sont rendus aux Casernes centrales en milieu d’après-midi. Suivant une tentative de perquisition à leurs domiciles tôt ce matin (sauf pour Denmamode) et des allégations de complot de la part de Hussein Abdool Rahim. Parieur professionnel, celui-ci allègue que les journalistes et Roshi Bhadain voulaient «faire tomber Ravi Yerrigadoo».

Face aux enquêteurs, dont ils soulignent la courtoisie, les journalistes ont maintenu avoir fait leur travail. La police a perquisitionné le domicile d’Axcel Chenney en sa présence en fin de journée. Il en a été de même pour Nad Sivaramen en début de soirée. Yasin Denmamode était, lui, au Central Criminal Investigation Department alors qu’un exercice similaire était en cours chez lui.

Les journalistes seront de retour aux Casernes centrales demain matin, à 9h. Leurs interrogatoires n’étant pas terminés. Les représentants légaux des journalistes sont : Hervé Duval Jr pour Nad Sivaramen, Yanilla Moonshiram pour Axcel Chenney, et Robin Ramburn pour Yasin Denmamode.

Hussein Abdool Rahim était, pour sa part, à l’IT Unit de la police durant la police. L’inspecteur Shiva Coothen précise que des accusations pourraient être formulées contre lui dans les jours qui viennent.